Au cœur simple mais articulée dans l’âme : c’est la nouvelle Moto Morini Milano, la première d’une famille de modèles qui composeront la gamme de la marque italienne. Aux côtés de la Corsaro ZZ, qui reste néanmoins la plus sportive et précieuse, débute un nouveau modèle qui s’inspire des lignes qui ont le plus marqué les quatre-vingt ans d’histoire de l’entreprise. De même que la Corsaro, la Milano est aussi à 99% italienne, assemblée artisanalement dans l’usine de Trivolzio (PV) avec des composants et des matériaux fournis par des entreprises italiennes.

Le cœur est simple, pur : la Moto Morini Milano est née pour se montrer insouciante et captivante, prête à faire succomber ceux qui désirent une moto sans contrainte et attrayante, mais aussi amusante et précise. Le style réalisé par le designer Angel Lussiana la renvoie aux lignes des années Soixante-dix mais amenées dans les atmosphères modernes, faites de traits marqués qui cependant ne négligent pas l’élégance et la souplesse du style italien. L’aspect intemporel qui en dérive est en mesure d’accueillir des contenus modernes tel que l’écran de 5 pouces, dérivé de la Corsaro mais avec un graphisme pensé pour le nouveau modèle. Un contraste sophistiqué de l’image accueillante et simple réside dans l’âme de la nouvelle moto, soulignée par son nom, Milano. La capitale économique de l’Italie, là où les tendances naissent et d’où elle se répandent, le lieu où l’art et la science se fondent pour donner vie à de nouveaux styles et à de nouveaux mouvements. Où la mode enseigne, où le design construit de nouvelles formes de pensée et où le secteur du meuble tire sa propre inspiration. Les lignes tracées réveillent le goût classique mais elles ont été réinterprétées grâce aux plus récents styles du design italien. Un choix qui a permis de créer un aspect intemporel, destiné à durer au-delà des modes.

DU PASSÉ AU FUTUR
Dans les années Soixante-dix, Moto Morini a produit la 3 ½, l’une de ses créations les plus fameuses dans le monde entier : une moto fascinante mais aussi agile dans les virages, un objet précieux mais non hors de portée, une moto désirée par beaucoup, appréciée encore aujourd’hui par ses propriétaires et recherchée par les collectionneurs. Les analogies avec la nouvelle Moto Morini Milano sont évidentes : à partir du style de ce temps-là qui a permis de tracer les premières lignes du modèle actuel, mais aussi dans le cœur battant on retrouve la familiarité entre les deux modèles. Le bicylindre en V de 344 cm3 né en 1971 a été signé par le même projeteur – Franco Lambertini – qui a créé l’actuel bicylindre en V de 1.187, le Bialbero CorsaCorta. Entre les deux, le choix commun de ne pas pointer sur des performances absolues et difficiles à maîtriser mais plutôt sur des performances plus adéquates pour exploiter une partie cycle efficace et précise ainsi qu’une masse totale contenue.

FACILE MAIS DYNAMIQUE
La partie cycle de la nouvelle Moto Morini Milano se base sur le déjà fameux treillis en acier mais modifié pour offrir un niveau élevé de maniabilité, même pour les motocyclistes les moins experts. La nouvelle fourche est aussi en treillis et laisse une large visibilité sur la roue arrière en aluminium forgé. Les composants combinés sont de premier choix : sur l’avant-train, elle adopte une fourche avec pieds taillés dans la masse et réglable en compression, détente et précharge. Les tiges de la fourche sont dotées de revêtement DLC (Diamond like carbon), un traitement à base de carbone qui augmente la fluidité, outre à offrir une couleur noire fascinante. Même le mono-amortisseur arrière réglable (détente, empattement, précharge) est projeté selon les spécifications de Moto Morini. Le système de freinage peut compter à l’avant sur des étriers radiaux monobloc à quatre pistons, double disque flottant de 320 mm et une pompe demi-radiale, le tout signé Brembo ; à l’arrière, étrier à deux pistons avec disque de 220 mm avec dessin spécifique. Les jantes de 17” en alliage d’aluminium forgé sont dotées de pneus Pirelli Angel GT qui offrent une adhérence élevée dans les virages combinée au rendement kilométrique et à la tenue sur sol mouillé. Le système de freinage et les pneus sont assistés par l’ABS Bosch 9.1 MP à deux voies, déconnectable moyennant un bouton situé sur le guidon.

UNE NOUVELLE CONFIGURATION POUR LE MOTEUR 1200
Le bicylindre en V de 87° de Moto Morini, le Bialbero 1200 CorsaCorta Euro4, a été optimisé pour offrir une conduite tranquille et agréable mais en mesure de fournir jusqu’à 110 CV. La nouvelle gestion électronique pour cette configuration inédite vise à fournir une courbe de couple vigoureuse mais équilibrée. La « voix » du moteur s’exprime à travers le nouvel système d’échappement : avant de rejoindre le double embout superposé en aluminium situé sur le côté droit de la Milano, les collecteurs accomplissent quelques évolutions qui vont presque embrasser le moteur. Une solution inspirée par le service One-Off de Moto Morini et qui a créé un exemplaire unique sur base Corsaro ZZ, la Ti22.